La transition écologique d’un territoire

Terre Vivante et Grégory, un des initiateurs de Beauvais en Transition, ont réalisé une présentation en ligne sur comment réaliser la transition écologique de son territoire. Ce n’est pas tout. Il nous donne aussi son analyse lucide sur la situation environnementale actuelle et pourquoi il faut absolument réaliser cette transition.

Publiquement on parle encore de “transition écologique” car la majorité des citoyens a compris que quelque chose ne tourne pas rond et qu’il faut faire cette transition. C’est la fenêtre d’Overton (on va en entendre parler souvent pendant la campagne présidentielle avec les idées extrêmes banalisées). Mais en réalité la situation est tellement dramatique qu’il faudrait parler de “résilience des territoires”. Sommes-nous prêts ?

Planter des arbres, renouveler le parc automobile municipal en électrique… c’est de la transition écologique.

Installer des maraichers en masse, installer des services minimums dans les villages du Beauvaisis pour les redynamiser et préparer l’exode urbain, limiter la pollution, restaurer des moulins à eaux et à vents, transformer l’agriculture conventionnel exportatrice par l’agriculture nourricière locale. C’est de la résilience du territoire.

Cela peut paraitre radical, “amish” mais lors du premier confinement on aurait été contents d’avoir la farine municipale réalisée avec le blé de l’agriculteur du village, les lentilles de l’autre agriculteur préparées à la conserverie du coin, les patates de l’autre agriculteur du village et les légumes des maraichers du village d’à côté ? Lors du premier confinement la grande distribution a tenu le coup mais la chaine de logistique aurait pu déraper donc avoir une production locale c’est la base de la résilience et surtout qu’en circuit ultra court c’est forcément moins cher et avec le chômage qui va exploser à cause du covid c’est toujours ça de gagné.


Bon visionnage : https://fb.watch/4JnQ04dQx4/
Portez-vous bien.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :